Réalités Online en deuil: Le grand Habib Bouhawel n’est plus

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris ce vendredi 26 février 2021 le décès du grand  journaliste-caricaturiste et peintre Habib Bouhawel après un long combat contre la maladie.
Membre fondateur du magazine Réalités, Habib Bouhawel a repris sa plume de journaliste au cours de l’été 2020 en publiant sur Réalités Online, des articles, des réflexions et des analyses approfondies . Il alimentait également la Rubrique Les S’orties de Hbib en y publiant des caricatures qui reviennent, avec un regard critique, sur les grands événements marquant l’actualité. En dépit de son combat de longue haleine contre la maladie, le défunt a gardé la plume facile et sa passion pour l’écriture n’a cessé de grandir.

Son dernier article intitulé « Ces années, ces siècles qui passent » date du 31 décembre dernier dans lequel il écrivait : »… Je ne renonce pas à l’espoir. L’espoir d’une révolution culturelle, d’une laïcité libératrice, d’une décolonisation de nos esprits infectés par des siècles de soumission à l’adversité et aux faiseurs d’adversité. Un long et dur chemin à faire, un chemin de calvaire qu’entreprendraient des générations futures, enfin lasses des somnifères idéologiques et des systèmes castrateurs... »

Retour sur une carrière passionnante *
Issu d’une famille d’artistes, Habib Bouhawel intègre l’École des Beaux-Arts où il parfait son talent auprès de Ammar Farhat et Pierre Boucherle (le fondateur de l’École de Tunis). Il parcourt la Suisse et la Belgique où il participe à des expositions collectives. Il fait ses débuts à Paris et collabore dans la revue Irfane puis à L’Ephémère (revue pour enfants qui ne fera paraître que quelques numéros en 1968).
En 1976, il collabore chaque semaine avec le quotidien Le Temps, dans l’une des séries  BD les plus célèbres.
En 1978, il sort le premier album tunisien, «Allô Tunis, ici l’Argentine», sorti à l’occasion de la coupe du monde de football.
En 1979, date de la fondation de Réalités Magazine, il lança deux nouvelles séries, «Reflets et Miss champs».
En 1980, il intègre l’équipe du Phare, journal indépendant nouvellement créé. Il y fait paraître «Le poulet au pied», la première série BD à caractère politique de l’histoire du pays et crée un supplément humoristique mensuel intitulé «Le phare-felu» où il fait révèle ses talents de caricaturiste.
De 1984 à 1989, il collabore à la revue Kaous Kouzah où il fait paraître plusieurs séries comme «Les aventures de Kaous Kouzah», «Le Voyage» et «Les aventures de Mattat». Il publie un conte traditionnel «Ommi Sissi» dans Le Temps Hebdo. Durant les années 1990, il fait paraître deux albums: en 1999, «Le voyage merveilleux de Tounes» qui raconte l’histoire du pays de ses origines à nos jours; puis, en 2003, «De Victor à Hugo», sur un scénario d’Yves Mezières, à l’époque responsable du bureau du livre à l’Ambassade de France à Tunis. Auto-édité aux éditions Bouhawel, l’album raconte la vie de Victor Hugo. Habib Bouhawel
est l’initiateur du Festival Méditerranéen de la BD et de l’image de Tunis. Il y participe avec une exposition d’originaux d’Hugo Pratt. En 2006, il expose ses œuvres pour sa première exposition d’artiste peintre, intitulée «Dessiner l’oubli». En 2014/2015, il expose ses œuvres personnelles à la Galerie Saladin et participe à des expositions collectives, à des débats et des rencontres.
En juillet 2021, il reprend sa plume de journaliste au sein de l’équipe du journal électronique Réalités Online.

Toute l’équipe de Maghreb Média Réalités, à sa tête son PDG, Taieb Zahar, présente ses sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu’à ses proches et amis.
Que Dieu l’accueille dans son vaste et éternel paradis. 

Paix à son âme.

*Source: Répertoire artistes tunisiens 

Lire aussi
commentaires
Loading...