Mort de Tonton David, chanteur de Chacun sa route, à l’âge de 53 ans

Tonton David, célèbre chanteur de reggae français, est décédé, à l’âge de 53 ans. La triste nouvelle a été annoncée sur les réseaux sociaux par ses amis Pierpoljak et Nuttea avant d’être confirmée dans la soirée par son manager et l’un de ses fils.
Il est arrivé au bout de sa route. Tonton David, âgé de 53 ans, est décédé, a-t-on appris, ce mardi 16 février. Ce sont ses amis Pierpoljak et Nuttea qui ont d’abord annoncé la triste nouvelle sur les réseaux sociaux. « Je viens d’apprendre que mon ami Tonton David est mort », déclarait Pierpoljak dans une vidéo partagée sur Instagram, dans laquelle il se disait « dévasté ». « Adios bandulu », ajoutait-il sur Facebook. « RIP mon ami », écrivait sobrement Nuttea sur son compte, publiant des photos souvenir de son ami regretté. L’information du décès de Tonton David a ensuite été démentie par la famille selon les informations du Républicain Lorrain, qui révélait que l’artiste avait été victime d’un AVC le 14 février et était hospitalisé dans un état critique. Dans la soirée, le manager et l’un des fils du chanteur ont finalement indiqué au Parisien et à l’AFP que Tonton David était bel et bien décédé.
*Tonton David, pionnier du reggae et du dancehall français
Né en 1967 à la Réunion, Tonton David, de son vrai nom David Grammont, avait découvert le raggamuffin à la fin des années 80 lors d’un voyage en Angleterre. Il était ensuite devenu l’un des pionniers du reggae et du dancehall français, notamment au sein du collectif d’artistes Sound System High Fight International, avec Daddy Nuttea. En 1989, Tonton David montait sur scène pour la première fois, à Saint-Etienne, lors d’un concert du Massilia Sound System. L’année suivante, il chantait Peuple du monde, dans la compilation Rapattitude (ou figurait également des morceaux de Suprême NTM ou Daddy Yod). En 1994, il sortait son premier album, Allez leur dire, vendu à 350 000 exemplaires. Il était alors nommé aux Victoires de la musique. Tonton David sortait la même année le titre Chacun sa route, pour la bande-originale du film Un indien dans la ville, véritable succès. Le chanteur qui avait participé une fois au concerts des Enfoirés avait sorti de nombreux albums par la suite, le dernier en 2009, intitulé Ma gouille.
(Voici)
Lire aussi
commentaires
Loading...