Mechichi: « Perturber la production et nuire aux intérêts stratégiques de l’Etat et du citoyen est inacceptable » 

Une séance de travail s’est tenue vendredi matin 19 février au Palais du gouvernement de la Kasbah sous la présidence du chef du gouvernement, Hichem  Mechichi en présence de plusieurs ministres, gouverneurs et cadres sécuritaires pour discuter de la question de la sécurisation des sites de production vitaux en Tunisie.
Au début de la réunion, Mechichi a souligné que la période passée a enregistré des perturbations dans certains sites de production stratégiques pour l’économie nationale, estimant que la perturbation de la production dans le bassin minier du gouvernorat de Gafsa a eu un impact direct sur la rareté de l’ammoniac, ce qui a affecté négativement le secteur agricole, et par conséquent les capacités financières de l’Etat et de la compagnie des phosphates Gafsa.
« Celle-ci est menacée de fermeture, ce qui a contribué à une tension sociale inacceptable dans la région », a relevé Mechichi.
Pour ce qui est du gouvernorat de Tataouine, il a indiqué que certaines manifestations de contestation ont conduit à l’arrêt de la production de l’usine de plâtre malgré les progrès enregistrés sur la voie du dialogue avec les autorités concernées.
Dans ce contexte, Mechichi a salué le rôle pionnier des délégations gouvernementales qui se sont déplacées dans les régions, en plus du rôle du gouverneur et des cadres régionaux, soulignant que le gouvernement adopte une approche participative basée sur le dialogue avec les citoyens dans les régions, et l’écoute étroite de leurs préoccupations afin d’apporter des solutions pratiques basées principalement sur les besoins de la région.
Le chef du gouvernement a estimé que de bons résultats ont été obtenus grâce à cette approche, et que des progrès ont été réalisés dans de nombreux dossiers malgré la lenteur de la mise en œuvre des décisions prises.
Hichem Mechichi a par ailleurs souligné le respect par le gouvernement de la liberté d’expression et de la liberté de manifestation.
« Perturber la production et nuire aux intérêts stratégiques de l’Etat et du citoyen est inacceptable sous quelque nom que ce soit », a-t-il insisté.
De leur côté, les gouverneurs ont donné un compte rendu détaillé d’un certain nombre de problèmes liés aux sites de production afin que des efforts puissent être consentis pour les éviter le plus rapidement possible.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...