L’avocat de Swagg Man:  » Des documents vont bouleverser toutes les données »

Taieb Bessadok, l’avocat du rappeur tunisien Swagg Man, a déclaré qu’un document émis en Suisse confirme que le dossier de son client n’était pas lié au blanchiment d’argent.
Intervenant samedi 20 février à l’émission Noujoum, sur Mosaique FM, Bessadok a rappelé qu’un groupe en Tunisie a porté plainte contre Swagg Man, alors qu’il avait déposé la même plainte dans d’autres pays et que cette plainte avait été rejetée.
L’avocat a souligné que le même groupe a profité du programme de télévision « Les quatre vérités » pour provoquer une agitation médiatique contre son client, affirmant qu’un ami de Swagg Man à Miami (Etats-Unis) a manigancé et comploté pour le mettre en prison.
Il a par ailleurs dénoncé l’arrestation de son client pendant plus de 14 mois sans qu’il ait été jugé, ou qu’une quelconque avancée du dossier ait été enregistrée.
« En prolongeant l’arrestation de 14 mois, il y a eu erreur quand bien même le dossier était sujet à appel. Je rends en tout cas visite à mon client chaque semaine. La situation de Swagg Man n’est pas bonne, d’autant plus qu’il perd beaucoup de ses projets privés », relève Bessadok.
L’avocat soutient enfin qu’il existe des documents importants qui seront soumis au ministère public, et que cet élément va bouleverser toutes les données.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...