Epson publie un nouveau rapport sur les enjeux du développement durable

A l’initiative d’Epson, ce nouveau rapport étudie l’évolution des priorités et des attentes en termes de développement durable et de thématiques sociales, maintenant et après la pandémie. Le rapport cherche à identifier non seulement les mesures prises par les entreprises, mais aussi les opportunités et les menaces liées aux attentes de leurs clients et salariés. Il analyse également les variations démographiques et régionales.

Le rapport se base sur des recherches menées en été, lors de la pandémie de la Covid-19. Plus de 4 000 personnes, installées en Europe et au Moyen-Orient, ont été interrogées au sujet de leurs actions et attitudes liées au développement durable. Plusieurs débats furent ensuite organisés pendant le dernier trimestre de 2020 pour analyser les résultats de cette étude.

« La société Epson considère depuis longtemps le développement durable comme la pierre angulaire de son métier, tant dans le design et la fabrication de ses produits, que dans ses propres comportements et opérations commerciales. Nous ne pensons pas être les seuls à tout mettre en œuvre pour adopter une approche commerciale plus durable, mais la pandémie a fait évoluer de nombreuses priorités, explique Darren Phelps, Vice-président d’Epson Europe. Nous souhaitions apprendre et nous adapter, avec nos partenaires et consommateurs, afin d’étudier les opportunités liées à la technologie, et soutenir des mesures garantissant un avenir plus durable et économiquement viable. Ce rapport partage les informations que nous avons recueillies, à la fois pour des actions actuelles et futures, ainsi que les attentes des parties prenantes pouvant affecter la réussite de l’entreprise. »

Pendant la crise de la Covid-19, moins d’un quart des entreprises d’Europe et du Moyen-Orient ont placé les problèmes environnementaux et sociaux dans leurs trois priorités principales

Cela va pourtant à l’encontre de 71 % de la population, considérant les problèmes environnementaux et sociaux comme importants (en tant que client et salarié) 83 % d’entre eux ont également confirmé l’importance des références environnementales et sociales des produits et services qu’ils achètent personnellement

Les salariés au bureau et en télétravail ont déclaré que les facteurs environnementaux devaient jouer un rôle clé dans les outils de travail fournis (70 % des technologies utilisées pour le travail à domicile doivent être durables, consommer peu d’énergie ou réduire les déchets) 81 % des salariés ont aussi affirmé qu’il était important pour eux que leur employeur soutienne les questions sociales et environnementales

Lorsqu’il s’agit de créer un programme environnemental positif pour l’avenir, les décideurs en matière d’informatique prennent les devants. Cela soutiendra incontestablement les entreprises souhaitant cibler ces problèmes suite à la crise de la Covid-19, et les aidera à mieux répondre aux attentes des clients, des salariés et des parties prenantes

Les écarts régionaux et générationnels sont évidents, mais une majorité convient que les actions durables et sociétales génèrent des avantages commerciaux

En réponse à la pandémie de la Covid-19, les entreprises ont naturellement dû faire face à de nouveaux défis les obligeant à redéfinir leurs priorités. Malheureusement, les problèmes environnementaux et sociaux ont vraisemblablement été mis de côté : 76 % des entreprises affirment que ces notions ne figuraient pas parmi leurs trois priorités commerciales principales. Cependant, elles devraient à nouveau se concentrer sur ces problèmes une fois la crise terminée. 65 % d’entre elles déclarent vouloir donner plus d’importance à ces questions après la Covid.

En termes de technologies de bureau, développement durable et économies peuvent aller de pair.

Pourtant, ces solutions sont souvent négligées. En effet, associées à des tendances macro économiques telles que les éoliennes et les panneaux solaires, elles donnent un aspect inaccessible et coûteux au développement durable.

Les décideurs en matière d’informatique sont probablement les champions du développement durable Lorsqu’il s’agit de créer un programme positif pour l’avenir, les décideurs en matière d’informatique prennent les devants : pour 79 % d’entre eux, les questions environnementales et sociales auront davantage d’importance après la Covid-19. Cela peut s’expliquer par le fait qu’ils disposent d’une meilleure compréhension et connaissance des solutions technologiques simples à leur disposition, et qu’ils sont aussi mieux placés pour les développer et en constater l’impact.

« Nous savons déjà que, par rapport au laser, la technologie jet d’encre présente d’énormes avantages environnementaux. Nous revendiquons ce changement depuis de nombreuses années, déclare Darren Phelps. Par exemple, en remplaçant toutes les imprimantes laser d’Europe par des imprimantes jet d’encre professionnelles Zéro Chaleur Epson, on économiserait chaque année assez d’énergie pour réduire les émissions de CO2 de 410 millions de kilogrammes et diminuer les coûts énergétiques de 152 millions d’euros par an ».

Lire aussi
commentaires
Loading...