Bhiri: « Saïed assume la responsabilité de la crise politique actuelle »

Le dirigeant du mouvement Ennahda et député à l’Assemblée des représentants du peuple, Noureddine Bhiri a estimé que le pays vit actuellement en état de vacance dans onze ministères après que le président de la République ait refusé que les ministres qui ont obtenu la confiance du parlement prêtent le serment constitutionnel.
Dans son intervention sur Mosaique FM, jeudi 18 février, le dirigeant islamiste a estimé que « le président de la République Kais Saïed assume la responsabilité de la crise politique actuelle qui affecte négativement le fonctionnement des rouages ​​de l’Etat, perturbe les intérêts du pays et nuit à l’image de la Tunisie à l’étranger ».
Bhiri a, par ailleurs, assuré que le chef du gouvernement, Hichem Mechichi a pleins pouvoirs pour effectuer le remaniement ministériel qu’il veut, et que cela ne peut être discuté.
« Saïed n’a pas le droit de l’empêcher d’exercer ses prérogatives », a-t-il conclu.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...