Yassine Ayari visé par la Justice française pour un combat contre la corruption

Connu pour son combat contre la corruption, le député d’Amal Wa Aamal, Yassine Ayari, fait parler de lui non seulement en Tunisie, mais aussi en France. En effet, il fait actuellement l’objet d’une mise en examen suite à une plainte déposée par Julien Balkany et la société pétrolière Panoro, et ce pour « injure publique ».
Selon Yassine Ayari, tout a commencé lorsqu’il a envoyé une correspondance au ministre tunisien de l’Industrie lorsque la société OMV a vendu une partie de ses actions à la société Panoro. Julien Balkany est, en fait, le frère du député français controversé Patrick Balkany. Celui-ci, en effet, a déjà été poursuivi pour des affaires de blanchiment d’argent avec son épouse.
Dans ce contexte, Yassine Ayari, a critiqué les pouvoirs publics tunisiens (présidence de la République et la Kasbah) qui ne l’ont pas soutenu. Il a aussi critiqué les partis politiques.
Dans tous les cas, il a assuré qu’il compte « poursuivre son combat face à la Justice française ». Il considère, aussi, que l’on cherche, en France, à « humilier les députés tunisiens et les Tunisiens ». « La Justice française contrôle le travail des députés », a-t-il encore assuré.

Lire aussi
commentaires
Loading...