Wikipédia fête aujourd’hui ses 20 ans

Wikipédia célèbre le 15 janvier 2021 ses 20 ans. L’occasion de revenir sur les grands principes de fonctionnement de la plus grande encyclopédie du monde.
*C’est quoi Wikipédia?
« Wikipédia est une encyclopédie universelle et multilingue, créée par Jimmy Wales et Larry Sanger le 15 janvier 2001. »
 Voici la définition que Wikipédia donne de lui-même. Le site fêtera vendredi ses 20 ans et beaucoup d’idées préconçues existent à son sujet. Voici donc ce qu’il faut savoir sur cette oeuvre, site non-commercial le plus consulté au monde :
1– Wikipédia n’appartient à personne et son contenu est « libre », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de droits d’auteur. Cette règle s’applique aussi aux contenus reproduits sur le site.
2– C’est un travail collectif :  « Tout lecteur de Wikipédia est un rédacteur ou correcteur potentiel », explique le site. Tout le monde peut donc écrire, mais il faut accepter de se faire relire et corriger. Il existe cependant des utilisateurs (bénévoles) avec des droits d’édition des contenus étendus, maitrisant le fonctionnement de l’encyclopédie. Ils sont chargés de surveiller les articles de leur domaine de prédilection ou dont la sensibilité est reconnue. D’autres contributeurs sont des robots (informatiques) qui modifient surtout pour des questions d’orthographe, même si certains sont aussi de véritables rédacteurs.
3– Mais en réalité, personne ne change jamais rien sur l’encyclopédie : tout est gardé en mémoire et les anciennes versions des articles sont toujours disponibles.
4– La qualité des contenus est très finement scrutée par Wikipédia. Il existe de « nombreuses règles et de procédés de contrôle de qualité », ajoute le site. Ce dernier met d’ailleurs en garde ses lecteurs en assurant ne pas être la panacée : « Nous vous prions de ne pas condamner Wikipédia, mais de l’utiliser en connaissance de cause. Aussi, comme des articles peuvent contenir des erreurs, nous vous prions de ne pas vous fonder sur Wikipédia pour prendre des décisions importantes. » Plusieurs études ont été réalisées pour déterminer le degré de fiabilité des articles scientifiques et vont quasiment toutes dans le sens d’une qualité égale ou supérieure à celles des équivalents payants. C’est peut-être différent pour les articles culturels ou historiques, davantage sujets aux interprétations.
5– Il y a plus de 55 millions d’articles, rédigés en 300 langues. Les langues les plus prolifiques sont l’anglais, puis le cebuano (des Philippines) et le suédois (grâce à un robot dont la mission est de réaliser des ébauches d’articles).
*(Le Journal du Dimanche)
Lire aussi
commentaires
Loading...