Saida Garrach: la signature de BCE a été usurpée le jour de son décès

Lors d’une interview accordée à Mosaïque Fm ce dimanche 24 janvier 2021, la militante féministe et ancienne porte-parole de la présidence de la République, Saida Garrach est revenue sur les coulisses des derniers jours de l’ancien président de la République Feu Beji Caied Essebsi. Elle a dans ce contexte assuré qu’elle avait été interdite de rencontrer le chef de l’Etat quelques jours avant son décès. Elle a ajouté qu’une liste de réduction de peine portant la signature falsifiée de Beji Caied Essebsi lui était parvenue le 25 juillet 2019 soit le jour de sa disparition. Elle a ajouté qu’elle s’était aperçue que la signature n’était pas authentique assurant qu’elle avait fini par rejeter le document en question.

Par ailleurs, Saida Garrach a affirmé que le fils de l’ancien président défunt, Hafedh Caied Essebsi avait joué un très mauvais rôle précisant que ce dernier se comportait comme si le parti Nidaa Tounes était un simple héritage paternel. Elle a précisé que les conflits s’étaient déclenchés au sein du mouvement Nidaa Tounes au lendemain du congrès de Sousse en 2016.

Lire aussi
commentaires
Loading...