Présidence d’Ennahdha : Rached Ghannouchi a tranché… ou presque

Le président de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) et d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, est revenu sur certains sujets brûlants de l’actualité tunisienne dans un entretien accordé à la chaîne Al Araby TV et diffusé ce jeudi 14 janvier 2021.
Il semble, dans cette optique, avoir voulu mettre fin à la polémique au sujet de sa présidence à la tête d’Ennahdha. De fait, le Cheikh est accusé par les frondeurs de vouloir rester aux commandes du mouvement coûte que coûte. D’ailleurs, à plusieurs reprises, le principal intéressé ne s’en est pas caché.
Toutefois, cette fois-ci, il semble s’être rétracté : « je m’engage à respecter le règlement intérieur d’Ennahdha et de ne pas le réviser dans l’objectif de me représenter à nouveau », a-t-il assuré. Dans ce même contexte, Rached Ghannouchi a assuré qu’il ne compte pas appeler à la révision du règlement intérieur.
Il s’agit d’un changement de discours notable. Le Cheikh s’est peut-être rendu compte qu’il ne détient plus le rôle d’un rassembleur au sein d’Ennahdha. Ses penchants pour le pouvoir étaient trop puissants, mais il semble qu’il aurait, enfin, compris qu’il est devenu un sujet de discorde et de divisions. Reste à savoir s’il va tenir parole. D’un autre côté, aurait-il déjà réalisé qu’il est devenu un sujet de controversé à la tête de l’ARP ? Pas si sûr.

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...