Nouvelle motion de retrait de confiance de Ghannouchi: Le bloc du PDL annonce le début des signatures 

Le bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL) a annoncé qu’il a commencé à faire signer une nouvelle motion pour demander le retrait de confiance du président de l’assemblée des représentants du peuple, Rached Ghannouchi.
Dans un communiqué publié lundi 11 janvier, le bloc appelle « tous les députés jaloux de l’intérêt de leur patrie à s’engager dans cette voie réformatrice et à unir leurs efforts pour accélérer la collecte des signatures nécessaires afin de soumettre la demande de retrait de confiance, et de la présenter en session plénière pour un vote conformément aux exigences de l’article 51 du règlement intérieur de l’ARP« .
Le PDL explique qu’il a décidé de retirer la confiance de Ghannouchi après l’insistance de ce dernier, tout au long de la réunion du bureau de l’ARP qui s’est tenue toute la journée du lundi, à « renverser » la session plénière, marginaliser son rôle, usurper la volonté du parlement, et faire passer ses décisions afin d’être prises à l’intérieur du bureau en utilisant la force et la violation du règlement intérieur« .
Le bloc présidé par Abir Moussi lui reproche également « d’avoir publié un rapport sur le bureau de l’ARP alors qu’il n’avait pas terminé ses travaux et qu’il devait rester en session jusqu’à demain mardi 12 janvier, les fausses informations distillées dans l’opinion publique et ce afin de l’induire en erreur et de publier des rumeurs« .
Le bloc du PDL retient enfin parmi les raisons justifiant le retrait de confiance de Ghannouchi « la menace que fait peser le président du parlement de recourir à la « force armée » au cas où il n’y aurait pas de dialogue national à travers lequel il espère revenir sur les devants de la scène politique, et dissimuler l’échec de son parti à diriger le pays ».
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...