L’occasion en « or » qu’on risque de manquer pour sauver la Tunisie selon Sami Tahri

Le dialogue national, initié par l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), a du mal à démarrer. Pour Sami Tahri, porte-parole de la centrale syndicale, il s’agit, pourtant, d’une occasion en or de sauver le pays. « Les retards pris dans le dialogue national compliquera certainement la situation du pays. On risque de manquer une occasion en or de le sauver », a-t-il déclaré ce vendredi 22 janvier 2021 à l’agence TAP.
Pourtant, poursuit-il, plus de 7 semaines se sont écoulées depuis la présentation du projet du dialogue national à la présidence de la République. « Le président de la République s’est contenté de donner son accord sans fixer une date pour le début du dialogue. Ces ralentissement sont injustifiables. Pourtant, il permettra d’élaborer des solutions de fond aux problèmes de la Tunisie », a-t-il encore souligné.
Il faut rappeler que plusieurs acteurs politiques se sont montrés sceptiques vis-à-vis du dialogue national. Il y a, à titre d’exemple, Qalb Tounes et le Parti Destourien Libre (PDL). La question de la participation des jeunes, proposée par Kaïs Saïed, a beaucoup divisé.

Lire aussi
commentaires
Loading...