Les piques de Kaïs Saïed, la Constitution et les fatwas d’Ennahdha

Dans son discours prononcé devant le Conseil de Sécurité Nationale ce lundi 25 janvier 2021, notamment devant le Chef du gouvernement et le président de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple), le président de la République, Kaïs Saïed, est revenu sur plusieurs sujets dont nous parlions dans les articles ci-dessous.
Il a, entre-autres, taclé Ennahdha indirectement, notamment au sujet du remaniement et de la Constitution « sur-mesure ». « L’actuelle Constitution laisse la porte grande ouverte aux interprétations ». Chaque jour, on assite à une fatwa émanant de ceux qui ont ouvert les « Dour Al Ifta ». La Constitution de 2014 a été conçue sur-mesure, loin des revendications du peuple en matière d’emplois, de liberté et de dignité. L’objectif est de mettre en place une légitimité qui n’a aucun lien avec la réalité, en rupture avec la légitimité populaire. Chaque jour, nous entendons des commentaires irresponsables, témoignant de l’état psychologique anormal de leurs auteurs. Ce sont des gens malades dont la maladie ne se soigne pas par la vaccination. Nous allons reprendre les choses en main dans le cadre de la loi », a encore déclaré Kaïs Saïed.

A lire aussi :

Lire aussi
commentaires
Loading...