La réaction de Hichem Mechichi aux pillages noctrunes

Les affrontements nocturnes sont devenus presque quotidiens en Tunisie depuis le samedi 16 janvier 2021. Les trois présidence, au départ, se sont distinguées par leur silence un peu trop pesant. Après la sortie médiatique du président de la République, Kaïs Saïed, c’est au tour du Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, de commenter, ce mardi 19 janvier 2021, les violences nocturnes.
« Les pillages et les atteintes aux biens privés et publics n’ont rien d’un mouvement de protestation et des manifestations pacifiques. Ces derniers sont garantis par la Constitution », a-t-il déclaré lors d’une réunion avec des cadres sécuritaires du ministère de l’Intérieur, réunis avec lui au Palais du Gouvernement.
Pour rappel, de nombreux actes de vandalisme ont été constatés durant les dernières soirées dans plusieurs gouvernorats du pays. Il y a eu des vols, des agressions de policiers, des commerces saccagés et pillés. Une grande partie des « manifestants » n’ont guère plus de 25 ans.

Lire aussi
commentaires
Loading...