Hôpital Farhat Hached et d’Enfidha : des corps sans vie… dépouillés de leurs objets de valeur !

Perdre ses parents est sans doute l’un des événements les plus tragiques et les plus douloureux qu’une personne peut subir. Un jeune homme a vécu cette dure expérience, mais pas que. Ses deux parents, victimes d’un accident de la route survenu le 5 janvier 2021, possédaient des objets de valeurs… qui ont été volés, visiblement, par certains agents de l’hôpital !
Revenant sur le drame, le jeune homme explique que l’accident de la route a eu lieu dans la zone de Kondar à Sousse. Les corps sans vie des parents ont été transportés à l’hôpital d’Enfidha. C’est là où le jeune homme s’est rendu pour identifier sa mère et son père.
La mère, avant d’être transférée à la section de la médecine légale, portait ses bijoux selon son fils. Mais tout a disparu, y compris, l’attache de ses cheveux. “Le 6 janvier 2021, nous avons réceptionné les corps de l’hôpital Farhat Hachad, mais l’attache des cheveux de ma mère a disparu. Idem pour une clé qu’elle portait dans un collier et ses bijoux. Nous sommes revenus à l’hôpital d’Enfidha pour en savoir davantage. On nous a indiqués qu’il fallait se renseigner auprès de l’hôpital Farhat Hached. Une fois sur place, on  nous a expliqués que tout [les objets] a été envoyé à l’hôpital d’Enfidha. Ils ont refusé de nous montrer les enregistrements des caméras de surveillance. Il faut rappeler que la fouille des corps sans vie est effectuée par des employés et non des médecins ou des infirmiers. Il n’y a aucun contrôle ! La Tunisie est le pays des vols, du mensonge et de l’exploitation…”, a encore expliqué le jeune homme.

Lire aussi
commentaires
Loading...