COVID-19 : Faut-il réellement regretter Abdelatif Mekki ?

La crise sanitaire prend de l’ampleur en Tunisie. Pour Yamina Zoghlami, députée d’Ennahdha, c’est le renvoi d’Abdelatif Mekki, ancien ministre de la Santé, qui a compliqué les choses. C’est ce qu’elle a indiqué dans son passage sur Shems FM ce jeudi 14 janvier 2021 au micro de Hamza Belloumi.
« La sécurité sanitaire de la Tunisie a été touchée par une réalité politique instable. Loin des calculs politique, Abdelatif Mekki et l’équipe qui l’accompagnait étaient mobilisés pour la Tunisie », a-t-elle déclaré.
Dans ce même contexte, Yamina Zoghlami considère que l’ancien ministre de la Santé dirigeait une équipe, rassurait les Tunisiens et son rendement était jugé satisfaisant par tout le monde. Il faut rappeler que la situation épidémiologique était bien plus stable en Tunisie durant la période mars-juin par rapport à aujourd’hui. Abdelatif Mekki y était, peut-être, pour quelque chose, mais il n’était pas seul. Il faut, tout d’abord, rendre hommage aux soldats de l’ombre qui travaillent tous les jours, d’arrache-pied, sans que l’on parle d’eux (médecins, sécuritaires, directeurs généraux dans les ministères, etc.). Il faut aussi rendre hommage à Sonia Ben Cheikh, ancienne ministre de la Santé, qui a énormément contribué à fortifier les défenses tunisiennes face à la COVID-19 avant son départ prématuré. Ce qui compte désormais, ce n’est pas le passé, encore moins les personnes : c »est la Tunisie qui compte.

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...