Corruption : ce document qui risque de compromettre Youssef Fennira, proposé à l’Emploi par Mechichi

Comme nous l’avons précédemment souligné, dans le gouvernement proposé par Hichem Mechichi dans le cadre du remaniement, deux ministres sont soupçonnés de conflits d’intérêts : Sofiene Ben Tounes, proposé ministre de l’Énergie et des Mines (Qalb Tounes) et Youssef Fennira, proposé ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.
Un document, qui a récemment circulé, pourrait compromettre l’avenir politique du jeune Youssef Fennira. C’est une correspondance adressée au ministre de la Formation Professionnelle de l’époque, datant du 10 août 2020. Elle évoque une enquête ouverte au sein de l’Agence Nationale de l’Emploi et du Travail Indépendant (ANETI) pour des soupçons de corruption.
En effet, selon le même document, Youssef Fennira aurait désigné une certaine Ouassila Ayari fonctionnaire dans le bureau de la mutuelle centrale du blé à Paris sans avoir pris connaissance des autres candidatures et, de ce fait, sans respecter le principe de l’égalité des chances.
Le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, n’a pas encore réagi aux dernières critiques qui ont visé sa nouvelle équipe proposée, encore moins aux accusations de conflits d’intérêts visant les deux membres dont nous parlons. S’il ne le fait pas, la plénière consacrée au vote de confiance s’annoncerait explosive et décisive… à moins que les députés, notamment ceux de ce qui reste du Coussin Politique, ne fassent comme si de rien n’était.
Affaire à suivre.

F. K

A lire aussi :
Remaniement : ces deux ministres qui obligeraient Hichem Mechichi à revoir sa copie

Lire aussi
commentaires
Loading...