Conflits d’intérêts : des membres du gouvernement impliqués ?

Et si certains membres de l’actuel gouvernement étaient impliqués dans des conflits d’intérêts ? C’est, en tout cas, ce qu’a affirmé Halima Trabelsi, ancienne agent travaillant au sein de l’INLUCC (Instance Nationale de Lutte contre la Corruption) et qui a été limogée.
S’exprimant ce mardi 12 janvier 2021 lors d’une conférence de presse organisée au siège du SNJT (Syndicat National des Journalistes Tunisiens), elle a assuré qu’un membre du gouvernement cumule deux fonctions, « face au silence de l’INLUCC ». « Plus de 6020 dossiers de corruption existent. Ils sont relatifs aux sanctions qui devaient être appliquées aux membres de certains conseils municipaux qui n’ont pas déclaré leurs biens », a-t-elle encore précisé.

Lire aussi
commentaires
Loading...