Augmentation de l’approvisionnement en engrais chimique (ministère de l’agriculture)

Dans le cadre d’une série de mesures destinées à assurer le bond déroulement de la saison agricole et à faire face à la pénurie d’engrais enregistrée dans plusieurs régions du pays, le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pèche a décidé d’augmenter le rythme de production locale des engrais chimiques notamment, l’ammonitrate, après la reprise de l’activité du Groupe chimique de Gabes.

Un communiqué publié samedi précise que le ministère a décidé également de fixer les dates d’importation du reste des quantités programmées d’engrais, qui sont estimées à 36 mille tonnes, de manière à couvrir les besoins jusqu’au mois de février 2021, période qui coïncide avec le pic de la demande pour les grandes cultures.

Selon la même source, des ajustements  vont être apportés dans la distribution d’Ammonitrate, en orientant des quantités d’engrais supplémentaires aux gouvernorats, où l’approvisionnement a couvert qu’environ 20% des besoins et ce en recourant aux chemins de fer pour faciliter l’acheminement des engrais à des régions à Siliana et au Kef.

Dans l’objectif de réduire le nombre des intermédiaires, le ministère a décidé également de fixer le prix de vente de l’Ammonitrates à 50 dinars le quintal, et de distribuer les quantités importées aux sociétés mutuelles de services agricoles (SMSA) et les centres de collecte des céréales dans toutes les régions de production.

Les quantités d’engrais mises à la disposition des agriculteurs dans les régions ont atteint jusqu’à 20 janvier 2021, 48 mille tonnes de phosphate de diammonium (DAP), 89,2 mille tonnes d’ammonitrate, dont 24 mille tonnes sont importés et environ 7,5 mille tonnes d’engrais super 45, selon le ministère.

Lire aussi
commentaires
Loading...