(Vidéo) Cri de détresse de la maman de Mayssa Ouni, jeune femme gravement malade

Sa fille doit subir une opération de 1,5 million de dinars.

Elle s’appelle Mayssa Ouni. C’est une jeune femme tunisienne courageuse qui, malgré la maladie, tente de vivre normalement. Vous avez sans doute entendu parler d’elle durant la période des examens du baccalauréat. Malgré sa maladie, la jeune femme, n’écoutant que sa détermination, a décroché le précieux diplôme.
Elle a suscité tant de sympathie et de compassion. Toutefois, il semble que son histoire a été rapidement jetée aux oubliettes. La jeune femme a découvert qu’il lui faudra passer une opération pour guérir. Sauf que le coût est évalué à 1,5 million de dinars.
Se confiant à Réalités Online, sa maman, Amel Jbari, a affirmé que sa fille gardait patience, mais qu’elle commençait à avoir peur. « Elle est patiente. Cependant, elle commence à avoir peur. Elle a placé son espoir dans plusieurs personnes mais elle est restée sans soutien », a-t-elle déclaré.

La détresse d’une mère face à la maladie de son enfant

Mayssa Ouni, rappelle sa maman, est passée dans plusieurs chaînes de TV, mais elle n’a pas été entendue. « Aucun responsable ne s’est occupée d’elle, encore moins des hommes d’affaires. Personne n’a réagi. Le temps passe. Elle doit faire son opération dans les 3 prochains mois et ça fait déjà un mois. L’opération coûte 1,5 million de dinars », a encore expliqué la maman.
Dans ce contexte, la famille a tenté d’entreprendre des démarches auprès de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) afin de faire baisser la facture. Seulement, la Caisse ne remboursera que 10% des coûts, ce qui est dérisoire selon la mère. « Nos proches se sont mobilisés et des collectes ont été organisées, même de la part des Tunisiens résidents à l’étranger. Je les remercie d’ailleurs et que Dieu les bénisse. Nous avons collecté 30 000 dinars mais cela reste insuffisant. Le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, est en contact avec Mayssa. Il lui a demandée de constituer un dossier auprès de la CNAM et d’exploiter toutes les possibilités sans perdre de temps », a encore confié la mère de Mayssa Ouni.

Lire aussi
commentaires
Loading...