Un Conseil Ministériel consacré à Gabès : la poursuite d’une politique sans lendemain

C’était la cacophonie à Om Larayes, relevant du gouvernorat de Gafsa, dans la soirée du mercredi 25 novembre 2020. Craignant que la contagion ne se poursuive, le gouvernement a décidé d’organiser un Conseil Ministériel extraordinaire consacré, cette fois-ci à Gabès, et ce le mardi 8 décembre 2020. C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par le gouvernorat ce jeudi 26 novembre 2020, qui précise que des réunions préliminaires seront organisées avant le 8 décembre.
C’est, sans doute, dans l’espoir de calmer les ardeurs que le gouvernement a pris une telle décision. Peut-être sans le vouloir, il est en train d’adopter une politique sans lendemain qui consiste à éteindre les incendies du jour. Le gouvernement, depuis qu’il a cédé aux sit-inneurs d’El Kamour – Tataouine – en signant un accord qu’il risque d’être incapable de financer, a ouvert les portes de l’enfer. Il va, désormais, falloir faire face à la fureur de ceux qui attendaient cette brèche pour pouvoir déstabiliser l’État. Les revendications relatives au droit au développement et au travail sont parfaitement légitimes. Cependant, lorsqu’elles sont instrumentalisées et qu’elles visent à affaiblir l’État, cela devient problématique.

Photo d’illustration.

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...