Tunisia 2020, ses dons et ses promesses de dons : vous en souvenez-vous ?

« Tunisia 2020 ». Est-ce que cela vous rappelle quelque chose ? C’était, bien entendu, la « grande conférence sur l’investissement » qui avait eu lieu il y a 4 an, jour pour jour, les 29 et 30 novembre 2016 au Palais des Congrès. C’est un événement de grande envergure, qui a suscité tant d’espoir, organisé dans l’espoir de redorer l’image de la Tunisie en tant que destination internationale privilégiée pour l’investissement.
De nombreux pays, grandes puissances et institutions internationales se sont mobilisées. Des dons et des promesses de dons, avoisinant les 40 milliards de dinars, ont été annoncés à l’occasion de Tunisia 2020. Retrouvez tous les détails via ce lien. Quatre ans plus tard, où en sommes-nous aujourd’hui ? La Tunisie – sans doute comme d’autres pays – est en proie à des crises sociales, économiques et sanitaires. Tard dans la soirée du vendredi 27 novembre 2020, les députés de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) ont adopté, dans la douleur, la loi de Finances complémentaire au titre de l’année 2020 (la fameuse année 2020 !). A la clé : un déficit budgétaire de 11,4% du PIB (contre les 3% de la loi de Finances 2020), une dette publique de 88% du PIB (97,7 milliards de dinars) et une récession de 7% (contre une croissance économique de 2,7% initialement prévue par la loi de Finances 2020.
Cela nous amène, inévitablement, à nous poser la même question : où sont passés les dons et les promesses de dons ? Il ne s’agit pas de remettre en question la mauvaise gestion, même si cette dernière est probable. Toutefois, on aurait aimé qu’il y ait un suivi et des informations sur les différents dons des partenaires de la Tunisie. Dans tous les cas, Tunisia 2020 est déjà jeté dans les oubliettes, comme s’il n’avait jamais eu lieu.

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...