S’attaquant à Abir Moussi, Noureddine Bhiri a manqué une (nouvelle) occasion de se taire

Fervent et fanatique soutien de Rached Ghannouchi, Noureddine Bhiri est également un farouche opposant à la bête noire d’Ennahdha, à savoir Abir Moussi, présidente du Parti Destourien Libre (PDL). Celle-ci, pour rappel, a fait l’objet d’une plainte déposée par la bureau tunisien de l’Union Internationale des Savants Musulmans pour « agression ». Moussi observe, en effet, un sit-in devant le siège d’une organisation qui aurait des liens avec le terrorisme selon elle, puisqu’elle est financée par le Qatar.
Dans tous les cas, pour Noureddine Bhiri, c’est une occasion rêvée d’attaquer Abir Moussi. Sur sa page Facebook, le député nahdhaoui a exprimé sa solidarité avec l’Union. Il a, aussi, appelé les autorités tunisiennes à lever le sit-in du PDL. Il faut dire que Bhiri n’a pas mâché ses mots : « Abir Moussi n’est pas au-dessus de la loi. Le sit-in du PDL doit être levé, sachant que la Justice a rejeté la plainte urgente déposée par ce parti visant à fermer la branche tunisienne de l’Union », peut-on lire dans le statut du député. Il est, en fait, très mal placé pour parler des personnes au-dessus des lois, oubliant que son propre parti est passé maître dans ce domaine. Doit-on rappeler les innombrables violations du règlement intérieur de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) par le bureau de l’ARP, qui est présidé par Ennahdha ? Doit-on rappeler qu’Ennahdha n’a toujours pas présenté ses rapports financier depuis 2014 et que de nombreux soupçons pèsent sur le parti au sujet des financements occultes ? Noureddine Bhiri, en d’autres termes, a manqué une belle occasion de se taire.

F. K

 

#رسالة إلى السيدين رئيسي الجمهورية والحكومة والسيدين وزيري العدل والداخلية : ماذا تنتظرون لفرض علوية القانون؟
كل التضامن…

Publiée par ‎Noureddine BHIRI نور الدين البحيري‎ sur Jeudi 19 novembre 2020

Lire aussi
commentaires
Loading...