Mohamed Gheriani, conseiller de Ghannouchi : la réaction explosive d’Abir Moussi

Le choix de Rached Ghannouchi, président de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) et d’Ennahdha, de faire de Mohamed Gheriani son conseiller chargé de la réconciliation a suscité la polémique aussi bien à Ennahdha qu’ailleurs. Gheriani, pour rappel, était l’ancien et le dernier secrétaire général du RCD dissout (Rassemblement Constitutionnel Démocratique).
Ce choix était, surtout, un message à Abir Moussi, présidente du bloc parlementaire du Parti Destourien Libre (PDL) qui travaillait sous les ordres de Gheriani dans le passé. Elle a livré sa première réaction ce dimanche 29 novembre 2020. « Nous ne permettrons pas au chargé de la réconciliation nationale, Mohamed Gheriani, de commencer son travail et ses missions. Nous brandirons, devant lui, des « dégages » et « pas de réconciliation avec les Frères » », a-t-elle lancé.
Abir Moussi a accusé, dans ce même contexte, Rached Ghannouchi de corruption et de gaspillage de l’argent public. En effet, le président de l’ARP, selon elle, a accordé des voitures de luxe à ses députés et à ses collaborateurs.
Pour rappel, comme nous l’avons souligné, la désignation de Gheriani par Rached Ghannouchi est un message clair adressé à Abir Moussi : « nous avons, avec nous, votre ancien patron ».

Sur le même sujet :
Mohamed Ghariani dans le cabinet de Ghannouchi : les (probables) raisons du choix du Cheikh

Lire aussi
commentaires
Loading...