L’hôpital régional de Tataouine toujours sans médecin réanimateur

Un grand nombre d’habitants de la ville de Kasserine ont lancé hier vendredi 27 novembre 2020 un cri de détresse aux autorités compétentes les appelant à intervenir en urgence en vue de faire face au manque d’effectif dont souffre l’hôpital régional de Tataouine, rapporte Mosaïque FM. En dépit de la conjoncture sanitaire exceptionnelle marquée par la hausse incessante du nombre des cas de contamination et de décès liés au nouveau coronavirus Covid-19, l’hôpital de Tataouine continue à souffrir d’un manque terrible de personnel. En effet, ladite institution hospitalière ne compte aucun médecin réanimateur ni anesthésiste.

Il convient de rappeler que dans une déclaration accordée hier à Réalités Online, Mounir Romdhani, chef de cabinet du ministre de la Santé, est revenu sur la question du manque d’effectif dans les hôpitaux des régions intérieures tel que celui de Kébili qui ne compte, à son tour, qu’un seul médecin réanimateur. Le responsable a rappelé que le ministère continue à travailler sur tout un programme visant à renforcer les hôpitaux des régions prioritaires en médecins spécialistes.

Il a expliqué que ce programme a permis de conclure des conventions entre le ministère et des médecins bénévoles en vue d’assurer la vacation et la continuité des soins dans les hôpitaux régionaux y compris celui de Kébili.

Lire aussi
commentaires
Loading...