La commercialisation des solutions hydroalcooliques, soumise à une autorisation du ministère de la Santé

Le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens de Tunisie (CNOPT) a déclaré, vendredi, que la commercialisation des solutions hydroalcooliques, doit être précédée par une autorisation du ministère de la Santé.

Dans une déclaration à la TAP, le chef du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens de Tunisie, Ali Bsila, a indiqué que les pharmaciens sont invités à s’approvisionner, exclusivement, chez les fabricants disposant d’une autorisation de production des liquides désinfectants pour les mains, délivrée par la direction de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement relevant du ministère de la Santé, afin de se prémunir contre les risques que présentent certains produits ne respectant pas les normes de sécurité sanitaire.

Concernant les gels désinfectants importés de l’étranger, les pharmaciens doivent obtenir préalablement une licence de commercialisation auprès de la direction de la pharmacie et du médicament, avant de pouvoir les vendre au public.

Bsila a encore affirmé que le CNOPT travaille en coopération avec les structures concernées pour munir les pharmaciens d’officine, de la liste actualisée des gels désinfectants pour les mains ayant obtenu la licence du ministère de la Santé, qu’ils soient importés ou fabriqués localement.

A noter que depuis l’apparition de la pandémie Covid_19 en Tunisie, de nombreux types de fournitures de prévention, telles que des masques et des gels hydroalcooliques désinfectants, sont fabriqués et distribués en dehors des cadres homologué.

Lire aussi
commentaires
Loading...