En photos : De sa propre initiative, il nettoie l’un des bassins aghlabides de Kairouan

C’est l’histoire d’un seul citoyen qui a choisi de prendre les choses en main face à l’inertie des autorités compétentes.
Mécontent de la pollution qui ronge l’un des monuments les plus historiques à l’échelle mondiale, un homme de Kairouan -inscrite, depuis le 7 décembre 1988, sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco- a pris l’initiative de nettoyer l’un des bassins aghlabides.
Par le biais d’une simple embarcation, le citoyen en question avait procédé à ôter les bouteilles jetées et les déchets déversés dans le bassin considéré comme le plus important ouvrage hydraulique de l’histoire islamique.
Il convient de signaler que l’Institut national du patrimoine (INP) avait lancé, en octobre dernier, un appel d’offre international destiné à la restauration et mise en valeur de la grande mosquée de Kairouan (Mosquée Okba Ibn Nafaâ) ainsi que des bassins aghlabides.
Notons que les deux monuments feront l’objet de travaux de reconstruction avec un don saoudien évalué à quinze millions de dollars dans le cadre de la préservation du patrimoine.

Lire aussi
commentaires
Loading...