En 2021, le service à la dette atteindra les 15,7 milliards de dinars

L’année 2020 s’annonce très difficile pour la Tunisie comme le laisse entrevoir le projet de loi de Finances 2021 (PLF). Outre les dépenses, le gouvernement, par la voix de son Chef, a tablé pour un service à la dette de 15,7 milliards de dinars, dont un principal de 11,501 milliards et des intérêts de 4,2 milliards de dinars.
D’un autre côté, concernant le déficit budgétaire, le gouvernement a évoqué un taux de 7,3% du PIB, ce qui équivaut à 8,8 milliards de dinars (14,9 milliards en 2020). Dans ce contexte, l’Exécutif compte emprunter 19,5 milliards de dinars en 2021, dont 2,9 milliards auprès du marché intérieur. Enfin, concernant la dette publique, elle atteindra 92,7% du PIB en 2021 (90% en 2020 et 72,5% en 2019).

Sur le même sujet : 
PLF 2021 : les principaux chiffres à retenir sur les (folles) dépenses de l’État

Lire aussi
commentaires
Loading...