Dhaw El Ghoul, coordinateur du sit-in d’El Kamour, menace d’égorger un sécuritaire

Nouveau rebondissement dans les troubles d’El Kamour : le coordinateur général controversé du sit-in, Dhaw El Ghoul, fait désormais l’objet d’un mandat de dépôt. C’est ce qu’a annoncé le porte-parole du Tribunal de Première Instance de Tataouine, Kassem Mezkar, dans une déclaration accordée à l’agence TAP dans la soirée de ce lundi 23 novembre 2020.
Le coordinateur, pour rappel, avait été arrêté le 17 novembre 2020, puis relâché à cause, visiblement, des troubles que son arrestation a causés. Il est accusé d’avoir libéré des contrebandiers et d’avoir dérobé des marchandises de contrebande dans un poste de police.
Pis encore : selon le porte-parole du Tribunal de Première Instance de Tataouine, Dhaw El Ghoul a été intercepté dimanche soir à bord d’une voiture ayant bravé le couvre-feu. Dans l’espoir d’arranger les choses, il a demandé aux policiers de ne pas les sanctionner, lui et son accompagnateur. Il a même insisté pour que ce dernier soit libéré, usant ainsi d’une influence fictive qu’il veut se forger.
« L’agent de la police a rejeté la requête de Dhaw El Ghoul. Ce dernier l’a alors bousculé et l’a menacé de le tuer et de l’égorger. La scène s’est déroulé devant la patrouille de sécuritaires qui a intercepté le véhicule. Après autorisation du ministère public, l’individu a donc été arrêté et il fait l’objet de plusieurs chefs d’accusation. Il sera traduit devant la Chambre Pénale près le Tribunal de Première Instance de Tataouine », a encore expliqué le porte-parole de la même institution judiciaire.

Sur le même sujet :

Lire aussi
commentaires
Loading...