Décès de Meriam: l’ONAS nie toute responsabilité

L’Office national de l’assainissement a indiqué mardi 24 novembre qu’il n’assume aucune responsabilité dans le décès tragique de la jeune fille Meriam Dhehibi après qu’elle soit tombée dans des égouts, en pleine rue, dans la zone industrielle d’Endidha (gouvernorat de Sousse)
Le président directeur général de l’ONAS, Abdelmajid Bettaïeb a indiqué que l’installation d’eau dans laquelle l’accident s’est produit ne relève pas de la responsabilité de son institution.
Lundi 23 novembre, la jeune femme âgée de 21 ans a perdu la vie dans une chute dans des égouts à Enfidha.
Meriam travaille dans une usine. Son corps a été retrouvé à 300 mètres du lieu où avait glissé dans ces égouts.
Une nouvelle tragédie causée, indiscutablement, par les infrastructures qui laissent tellement à désirer dans notre pays.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...