Saïed met en garde contre toute initiative législative violant les dispositions de la constitution

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu mardi 20 octobre au palais de Carthage Ali Hafsi, ministre auprès du chef du gouvernement chargé des relations avec l’Assemblée des représentants du peuple.
La réunion a porté sur les projets de loi qui ont été retirés lundi 19 octobre de l’ARP, en particulier le projet soumis par le gouvernement précédent concernant un projet de loi fondamentale relatif à la liberté de la communication audiovisuelle, l’organisation de l’instance de communication audiovisuelle et le contrôle de ses fonctions.
L’initiative de la coalition Al Karama visant à réviser le décret n°116 de 2011 du 2 novembre 2011 relatif à la création de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a été discutée.
Dans ce contexte, le chef de l’Etat a mis en garde contre le danger de toute initiative législative violant les dispositions de la constitution, ou la soumission de certaines initiatives aux calculs et aux intérêts des partis politiques et médiatiques ou des lobbies en violation flagrante du texte de la constitution.
Le président de la République a également renouvelé son souci de garantir la liberté des médias et la liberté d’expression et de pensée, soulignant son soutien aux journalistes honnêtes et sa conviction de la nécessité de s’appuyer sur des mécanismes d’auto-ajustement d’une manière qui garantisse le développement de la scène audiovisuelle et contribue à soutenir le pluralisme et la diversité par les moyens légaux, sans compromettre la sécurité nationale de notre pays.
Lire aussi
commentaires
Loading...