POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Mohamed Ben Salem tire à boulets rouges sur Rached Ghannouchi

Figure incontestable des frondeurs à Ennahdha, Mohamed Ben Salem, dirigeant au sein du parti islamiste, n’a pas mâché ses mots en évoquant Rached Ghannouchi ce jeudi 15 octobre 2020. Il est revenu sur la candidature du Cheikh à sa propre succession à la tête d’Ennahdha. « On ne peut accepter la violation de la loi pour permettre à Ghannouchi de se porter candidat », a-t-il déclaré sur Mosaïque FM, faisant référence à l’article 31 du règlement intérieur du parti. Celui-ci, pour rappel, stipule qu’aucun président ne peut briguer plus de deux mandats.
Il faut, insiste Mohamed Ben Salem, appliquer la loi. « S’accrocher à une présidence à vie porterait atteinte à la démocratie au sein du parti. Il est, de ce fait, inacceptable de rejeter l’application de la loi en raison de l’ambition de Rached Ghannouchi de se porter candidat à l’élection présidentielle. S’il doit présenter sa candidature, ce sont les institutions d’Ennahdha qui doivent le designer », a-t-il encore souligné.
Toujours au sujet du conflit interne qui secoue le parti, Mohamed Ben Salem a fustigé la non publication de la motion des 100 signatures des frondeurs sur les supports de communication du parti.

Sur le même sujet :
Présidence d’Ennahdha : Ghannouchi semble encore tenir à son trône

Lire aussi
commentaires
Loading...