POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Manipulation des prix par les cliniques et les laboratoires privé(e)s : Mechichi intransigeant

Dans ce contexte de crise sanitaire, plusieurs laboratoires et cliniques privé(e)s ont profité de la situation pour s’enrichir. Le constat a été établi par plusieurs citoyens. Il arrive même que des cliniques privées imposent une caution de 20 000 dinars aux patients du COVID-19, et c’est sans compter les tests PCR à plus de 300 dinars.
Interpellé sur cette question, le Chef du gouvernement, Hichem Mecchihi, a reconnu l’existence de cette minorité qui profite de la crise en vue de s’enrichir. « Tout le monde doit contribuer à la lutte contre le virus. Nous sommes en guerre. Tout le monde s’est engagé, hormis une minorité », a-t-il déclaré.
Le Chef du gouvernement a indiqué que les opérations d’inspections ont été multipliées et des sanctions ont été décidées à l’encontre des laboratoires ayant proposé des tests PCR avec des prix élevés. « Pour rééquilibrer la tendance, nous nous sommes procurés des tests dont les résultats s’affichent dans moins de 30 minutes. Les laboratoires doivent s’y conformer. Si ça continue, nous prendrons les mesures adéquates. Il faut savoir que les professionnels du métier – laboratoires et cliniques privé(e)s – ont dénoncé ces dépassements. Si un citoyen n’a pas de place dans les hôpitaux publics, il sera transféré dans le privé et c’est l’Etat qui le prendra en charge », a encore souligné Hichem Mechichi.

Lire aussi
commentaires
Loading...