Lettre ouverte de Tunisie au président Emmanuel Macron pour un « reset géopolitique »

Par Adlen Kamoun*

Monsieur le Président de la République Francaise, Monsieur Emmanuel Macron,
Le monde en guerre se rappelle à nous et je me permets de vous écrire depuis l’une des lignes de front de cette guerre : la Tunisie.
Je suis un citoyen engagé, dès les premiers jours de la révolution j’ai été de toutes les manifestations et de tous les combats qui rythment notre vie démocratique. J’essaye de m’impliquer dans la vie civile et œuvre à travers mes posts, mes écrits, pour notre liberté, pour la justice et l’équité et surtout pour notre développement.
Nous avons enchainé depuis 2011 des attentats en série, l’installation sur notre territoire de bases arrières djihadistes, une attaque massive de Daesh venue de Libye, nos citoyens, nos touristes amis de la Tunisie, et nos forces de sécurité ont payé un lourd tribut dans cette guerre en donnant de leur sang et de leurs vies. Je pense en écrivant ces lignes à nos héros que sont Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi des dirigeants politiques patriotes lâchement assassinés.
La France vient à nouveau d’être touchée par cette même barbarie, au détour d’un chemin bordé d’arbres et de jardins verdoyants, dans la quiétude d’une ville sans histoire, la main du diable s’est abattue sur Samuel Paty dont le nom vient s’ajouter à la désormais très longue liste des héros tombés au combat des justes. Le monde entier prie pour lui et tous les patriotes Tunisiens et Tunisiennes se joignent à moi pour présenter nos condoléances les plus sincères à sa famille, ses élèves, ses proches et à toute cette ville qui se voit inscrire dans son Histoire l’une des tragédies les plus terribles que nous puissions imaginer, la décapitation en pleine rue au motif de vouloir enseigner la liberté d’expression avec un dessin, oui un dessin !
Lors de l’hommage à Samuel dans la cour d’honneur de la Sorbonne vous avez acté que, nous les nations libres, devions entrer dans l’action, il est effectivement grand temps, seulement la question est : Comment allons-nous nous battre ? Soit nous alimentons le mal par le mal en continuant à nous lancer dans des guerres perpétuelles comme depuis 20 ans soit, face aux ténèbres, nous comprenons que seule la lumière peut triompher.
Au moment où le « Forum économique Mondial » nous parle d’un reset économique, je vous suggère plutôt un changement de stratégie qui nous orienterait tous vers un « RESET GEOPOLITIQUE ».
Monsieur, déclenchons ensemble le changement de paradigme dont le monde a besoin. Nous les nations libres, assumons de combattre ensemble, côte à côte pour nos valeurs communes en redéfinissant le sens de nos relations.
Battons-nous avec fermeté bien sûr, il le faut et je salue le courage de toutes les forces armées qui œuvrent en première ligne, mais battons-nous aussi et avant tout, avec la justice, l’équité, le co-développement, le partage, le savoir, battons-nous avec les armes de la connaissance, de la culture et de l’innovation au service du bien commun, œuvrons ensemble avec empathie pour redonner un sens à ce monde devenu fou. Entrons debout dans l’Histoire en écrivant un nouveau chapitre qui posera les bases d’un nouveau roman régional partagé et accepté.
Oublions les grands discours, oublions les grandes conférences qui n’aboutissent à rien et travaillons en sincérité, pour démontrer qu’une solution de co-développement équitable est possible et  permettra de redonner l’espoir en faisant sortir de la misère nos deux millions de citoyens-nes en situation d’extrême pauvreté dont une partie se jette aujourd’hui en mer à corps perdu, pour rejoindre vos cotes et certains, rallieront inexorablement soit la délinquance et la criminalité soit les rangs de l’obscurantisme et du fanatisme, provoquant de nouvelles tragédies, de nouvelles destructions.
Je ne suis qu’un citoyen patriote, je n’ai aucune légitimité pour parler à la place de notre Etat et je suis un républicain, j’ai donc un respect sincère pour notre Président Kaïs Saïed et nos institutions, ainsi je vous parle de peuple à peuple, de projet à projet, de partage à partage, d’amitié à amitié, de douleurs à douleurs, de blessures à blessures. Honorons nos morts en étant digne de leurs combats ici, en France et dans tant d’autres belles nations.
Nous n’avons pas besoin de nouveaux crédits, de nouvelles dettes, de nouveaux dons et comme vous, nous sommes un peuple résolument souverain et patriote. En ces temps de crises généralisées, nous avons besoin de confiance et nous comme vous, avons besoin de générer une nouvelle impulsion.
Mon plan est simple, prenons 10 régions défavorisées et créons une économie de la fonctionnalité basée sur l’exploitation équitable et responsable de nos ressources : créons des « villages de la connaissance et de l’innovation », des « villages des sports et des loisirs », transformons nos déserts et nos montagnes en « terre d’aventures et découvertes », créons des villages de « santé et bien-être »,  investissons dans l’économie circulaire, l’écologie, la mobilité, l’énergie renouvelable, l’agriculture et l’industrie responsable, l’économie de la connaissance et du digital et surtout, transformons Kairouan en capitale mondiale des arts, de la philosophie et de la culture Islamique et montrons au monde ce que l’Islam a produit, en science, en philosophie, en sociologie, en astrologie, en médecine, en mathématique et en littérature. Nous disposons de la plus grande collection d’arts islamiques de tous les temps soit 25 000 œuvres qui dorment dans des entrepôts. Créons une nouvelle cité des lumières qui abritera le plus grand musée de l’islam savant et communiquons de par le monde, afin de reconstruire l’image de notre belle religion et de faire taire à jamais, les discours obscurantistes qui décrivent un passé qui n’a jamais existé.
Nous avons 2,3 millions d’hectares de terres cultivables inexploitées, du vent et du soleil à profusion, un patrimoine archéologique et historique exceptionnel, nous avons des territoires magnifiques, riches et inexploités à 50% et nous avons bien sûr des hommes, des femmes et une jeunesse, exceptionnels, motivés, ambitieux qui ne demandent qu’à s’impliquer et rayonner.
Monsieur le Président, face aux nouveaux enjeux de ce monde, unissons nos forces, nos compétences, faisons travailler nos entreprises ensemble, mettons en place des synergies entre nos régions, entre nos villes, nos villages, nos coopératives agricoles, nos industries, nos services, nos universités, nos centres de recherches, reconstruisons nos chaines logistiques, nos chaines de production et de distribution, partageons nos ressources, partageons nos forces et nos difficultés, partageons nos passions, nos rêves et nos espoirs.
Travaillons sur des projets d’envergure qui enrichissent le bien commun de nos deux nations et qui produisent du sens pour nos peuples et ensemble nous gagnerons tous les combats !
La géopolitique veut dire la politique de la géographie. Je vous propose la GEOINNOVATION pour inventer ensemble de nouvelles chaines de valeurs orientées par notre géographie commune « La Méditerranée ». Proposons une nouvelle vision et repositionnons le centre de gravité des préoccupations de ce monde vers l’humain, la valeur ajoutée et le bien commun.
Monsieur, ensemble, de peuple à peuple, pour nos peuples et par nos peuples, faisons ce « Reset Géopolitique » et montrons au monde qu’un chemin reste possible, redonnons l’espoir en redonnant un sens commun !

*Citoyen Patriote Tunisien

Lire aussi
commentaires
Loading...