POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le président du CSC: « Nous imputons à Al Jary la responsabilité de ce qui se passe à Chebba »

La ville de Chebba vit ce samedi un état de tension extrême suite à la décision du bureau exécutif de la fédération tunisienne de geler les activités du Croissant Sportif de Chebba.
Taoufik Mkacher, le président du club qui a démissionné il y a quelques jours avec le vice-président, Sabeur Bouatay « pour éviter un clash avec la FTF », selon la version qu’ils ont donnée à leur départ a indiqué samedi soir que tout le monde a été surpris par la décision de Wadii Al Jary qui a montré aujourd’hui qu’il est plus fort que le président de la République, que le chef du gouvernement et de toutes les autorités du pays.
« La Ligue nous inflige une amende de 180 mille dinars le 28 septembre, et elle veut qu’on la paie le lendemain, rappelle-t-il. De plus, Al Jary a rejeté toute possibilité que nous fassions appel. On a refusé la désignation d’un appel. C’est un choc pour un club vieux de 60 ans. Je n’ai jamais vu une chose pareille. Hier, Al Jary a aidé le Club Sportif Sfaxien pour un montant d’un million de dinars. Regardez comment il se comporte avec notre club. La FTF ne nous doit rien car nous avons fait appel. Le secrétaire général de la FTF Wajdi Awadi a fait les choses sur mesure pour son président. La guerre avec la FTF est ouverte. Nous avons démissionné à cause de cet acharnement contre notre club.
C’est une farce à laquelle nous assistons, et en même temps une humiliation pour le football tunisien et pour les présidents des clubs. Nous irons au tribunal administratif et au tribunal arbitral du sport. Nous allons tirer les choses au clair mardi prochain dans notre conférence de presse. En attendant, nous imputons à Wadii Al Jary la responsabilité de ce qui se passe dans la ville de Chebba depuis l’annonce par la FTF de ses décisions fantaisistes »..
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...