Investissements étrangers : la baisse s’est poursuivie jusqu’à septembre 2020

En berne à cause de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), les investissements étrangers ont battu un triste record durant les 9 derniers mois de l’année selon la FIPA (Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur).
En effet, leur montant a atteint 1,5 milliard de dinars jusqu’au 30 septembre 2020, alors qu’il avait atteint 2 milliards de dinars durant la même période en 2019, soit une baisse de 26%. Sur ces 1,5 milliard, 1,45 milliard de dinars proviennent des IDE (investissements directs étrangers) et on compte 47,7 millions de dinars d’investissement en portefeuille.
C’est le secteur industriel qui a attiré le plus grand nombre d’investissements étrangers jusqu’au 30 septembre 2020 avec 778,5 millions de dinars. On trouve, ensuite, l’énergie (784,9 MDT), les services (66,5 MDT) et l’agriculture (12,2 MDT).

Lire aussi
commentaires
Loading...