POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

I Watch révèle un scandale lié à la FTF et dépose une plainte contre Al Jary

L’organisation non gouvernementale tunisienne Ana Yakidh (I Watch) a annoncé sur son site officiel qu’elle a déposé une plainte devant le procureur de la République auprès du tribunal de première instance de Tunis contre le président de la Fédération tunisienne de football, Wadii Al Jary, dont l’objet est le préjudice causé à l’administration, et le gain au profit d’autrui.
Cette plainte survient suite à la demande présentée par la Fédération tunisienne de football en la personne de son représentant légal pour la faire bénéficier de l’exonération de la taxe afin de d’importer des marchandises sans payer les droits de douane au profit de la société « Uhlsport », qui fournit des vêtements de sport aux équipes nationales de football.
La demande d’exonération fiscale porte sur des biens évalués à environ 815 mille dinars.
« Malgré la décision de rejet du ministère de la Jeunesse et des Sports, le président de la fédération de football, Wadii Al Jary a contourné l’interdiction en adressant une deuxième demande directement aux services compétents des douanes, ce qui a conduit à l’attribution du privilège douanier au fournisseur « Uhlsport », déplore l’organisation non gouvernementale.
« Cette dérogation a été attribuée dans une totale indifférence vis-à-vis de la commission compétente du   ministère de la Jeunesse et des Sports et au mépris de son avis, constate-t-elle. De plus, la décision d’exemption douanière n’a pas respecté les procédures de rigueur, car elle n’a pas reçu le feu vert des services du ministère des Finances. Cela laisse place à l’hypothèse de collusion des intérêts avec les services des douanes pour obtenir cet avantage, d’autant plus que, comme mentionné précédemment, il n’y avait aucune base légale pour l’octroi de ce privilège douanier ».
Et I Watch de se demander: « La question est donc de savoir ce qui explique l’attitude de Wadii Al Jary qui est intervenu de cette manière pour infliger d’énormes pertes à l’Etat tunisien. Quels intérêts se cachent derrière l’attribution de ce genre de privilèges ? ».

Après avoir rappelé que le même Al Jary avait déjà menacé de poursuivre Ana Yakidh devant la justice, cette dernière invite le procureur de la République devant le tribunal de première instance de Tunis à ouvrir une enquête et lancer des recherches sur ce dossier.

« Nous appelons également les services des ministères des Finances, et ceux de la Jeunesse et des Sports à interagir et à fournir aux autorités compétentes tous les documents et rapports dont elles disposent afin que quiconque qui a contribué à nuire à l’administration et à obtenir des avantages pour autrui aux frais de l’Etat soit tenu responsable et débusqué », conclut Ana Yakidh.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...