Houcine Jenayah: « Il n’y a pas eu vote en décidant le bannissement de Chebba ! »

Le membre du bureau de la fédération tunisienne de football chargé de l’équipe nationale seniors a révélé dans un post publié dimanche sur son compte facebook qu’il n’y a pas eu vote au moment de prendre la décision de gel des activités du Croissant Sportif de Chebba, ce qui laisse supposer que le président fédéral, Wadii Al Jary n’a pas eu besoin de consulter ses paires pour entériner cette grave sanction.
« Pour couper court à toutes les spéculations, je dois dire à la vérité que je n’étais pas présent à la fameuse réunion de samedi dernier, écrit l’enfant de l’ancien président de l’ESS, Othmane Jenayah. En effet, il n’y a pas eu vote. Ensuite, mes responsabilités au sein de la FTF se limitent à la sélection nationale seniors. Je n’ai aucune relation ni de près ni de loin avec tout ce qui se passe dans notre championnat, et je n’ai pas envie d’en être mêlé. Enfin, je ressens vraiment beaucoup de peine pour ce qui arrive à un club aussi respectable que le Croissant Sportif de Chebba, surtout point de vue sportif. Pour tout dire, ce club risque de se retrouver tout seul, sans aucun soutien de la part des 350 associations du pays. Et j’en connais quelque chose. Lorsque l’Etoile Sportive du Sahel a décidé il y a quelques années de ne pas aller jouer son match contre le Club Sportif de Hammam-Lif, une semaine durant, j’étais félicité par tout le monde et porté en triomphe. A commencer par les grands clubs, toutes les associations m’adressaient des félicitations: « Bravo pour tout ce que vous avez fait, et pour tant de bravoure ! ». Un club me félicitait même à partir de l’aéroport de Gabès. On promettait pour le lendemain des réunions de soutien. Et puis, vlan ! Il n’ y avait plus rien. On nous a « vendus ». Même notre public s’est retourné contre nous, nous accusant d’avoir fait perdre à l’Etoile le titre du championnat parce que nous avons décidé de boycotter la rencontre du CS Hammam-Lif. Ainsi va la vie ! En ce temps-là, Sabeur Bouatay (aujourd’hui vice-président du Croissant Sportif Chebbien) était alors président de la commission nationale d’Appel relevant de la FTF. Cette même FTF infligeait six matches de suspension à notre attaquant algérien Baghdad Bounedjah parce qu’il a fêté un but qu’il venait de marquer ! Malheureusement, pour celui qui ne sait pas comment un ballon est gonflé de l’intérieur, il est difficile de comprendre le foot malgré des apparences de facilité et de simplicité », conclut l’ancien vice-président de l’ESS.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...