Ghannouchi promet de soutenir la presse : de la poudre aux yeux ?

C’est une rencontre très importante qui a eu lieu ce lundi 26 octobre 2020 au siège de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple). Le président de l’ARP, Rached Ghannouchi, a reçu une délégation du SNJT (Syndicat National des Journalistes Tunisiens), conduite par le président du SNJT fraîchement élu, Mehdi Jelassi.
La rencontre a eu lieu dans un contexte délicat, marqué par les bavures d’Al Karama à l’égard des médias et des journalistes. Pas seulement : récemment, l’ARP était sur le point d’examiner la proposition d’amendement du décret-loi 116 relatif à la HAICA (Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle). Proposé par Al Karama, l’amendement, comme nous l’avons souligné auparavant, vise à semer l’anarchie dans le secteur médiatique.
Pour sa part, le président de l’ARP a réitéré son soutien à la liberté de la presse, tout en soulignant l’importance de satisfaire les revendications des journalistes et des travailleurs des médias : emploi des chômeurs de l’IPSI (Institut de Presse et des Sciences de l’Information), lutte contre l’emploi précaire, application des mesures gouvernementales en faveur de la presse écrite…
Pour sa part, les membres de la délégation du SNJT ont affirmé qu’ils sont dans l’attente d’un soutien plus conséquent de la part de l’ARP, notamment en vue de renforcer la législation qui garantit les acquis du secteur, en plus de nouveaux acquis qui permettront de mettre fin à la précarité.
Nous verrons, dans le temps, si le Cheikh va tenir ses engagements vis-à-vis de la presse, sachant que son parti Ennahdha est favorable à l’amendement controversé proposé par Al Karama. S’agit-il de la poudre aux yeux ? Le temps nous le dira.

Lire aussi
commentaires
Loading...