POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Dhib: « La FTF composera une L1 à 16 clubs si le TAS donne raison à Chebba ! »

Hichem Dhib, membre du bureau de la FTF chargé de la commission fédérale du football amateur joue sur l’argument de la rigueur des lois et règlements pour justifier le gel des activités du Croissant Sportif de Chebba.
Ainsi, la FTF persiste et signe. Quand bien même d’aucuns lui reconnaissent une habile et souvent arbitraire application de la loi, la sienne, pour commencer, il continue de reprendre le refrain de la loi derrière lequel se dérobe depuis des années la FTF.
« La loi est sacrée, et le Croissant Sportif de Chebba a dépassé les délais pour régler son affiliation, a-t-il dit dimanche sur Shems FM. Le traitement de faveur dont a bénéficié le Club Sportif Sfaxien, la veille même de l’arrêt de mort du CSC ? Ce traitement a été consenti dans les délais »
« Tout le monde est traité sur un pied d’égalité par la FTF (!?…), ajoute le membre fédéral. Il y a des règlements à respecter. Cela nous a posé un cas de conscience tant la question centrale qui nous taraudait est de savoir si les règlements ont été enfreints. Le membre représentant de la JSK n’a pas participé à la réunion de samedi pour éviter d’influencer la décision qui peut profiter à son club. Mardi dernier, nous avons tenu une réunion pour inviter le CSC à déposer son affiliation. Si le Tribunal arbitral du sport (TAS) donne raison au CSC, ce qui n’est pas évident, on ira à un championnat à 16 clubs, à condition que la  décision soit rendue avant le début du championnat. Les spécialistes des lois vous diront que le respect des délais est une règle essentielle. Regardez la FIFA: aucun club tunisien n’a payé ses amendes après les délais ».
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...