Appel à candidatures pour le prix artistique «Create to Connect»

Le Centre International pour la Justice Transitionnelle (ICTJ) a le plaisir de lancer le prix artistique « Create to Connect », à travers un appel aux artistes tunisien(ne)s émergent(e)s ou artistes étranger(e)s basés en Tunisie d’explorer de nouveaux supports visuels et des formats novateurs de création artistique en réponse à la crise de la COVID-19.

Le prix artistique « Create to Connect » fait suite à la campagne « Voices from Isolation» pour souligner l’importance de l’échange, de l’inclusion et de la vérité pour créer une compréhension commune du passé. Il est important de voir le passé à travers des angles différents et de briser les multiples couches de silence.

Les trois premiers finalistes seront sélectionnés par un panel prestigieux à la base des critères de qualité artistique, de maîtrise technique et d’un savoir-faire associée à un regard innovant.

Le premier gagnant(e) recevra 3000 TND. Le deuxième gagnant(e) recevra 2000 TND et le troisième recevra 1000 TND.

Le panel constitué d’artistes et de spécialistes dans l’art,  examinera toutes les soumissions et annoncera les gagnants sur le site du projet les Voix de la mémoire ainsi que les réseaux sociaux d’ICTJ :

Dorra Dalila Cheffi est une artiste finno-tunisienne. Ses œuvres font partie de la collection de la Fondation Kamel Lazaar, de la collection permanente du Museum of Contemporary Art Al Maaden (MACAAL) a Marrakesh, ainsi que de collections privées à New York, Amsterdam, Paris, Los Angeles, Zurich, Tunis et Helsinki.

Hela Lamine est enseignante à l’Institut des Beaux-Arts de Sousse. Elle exploite plusieurs moyens tels que le dessin, la gravure, la peinture, le collage, la fresque et les nouvelles techniques numériques.

Mouna Siala Jmal est titulaire d’une thèse de doctorat en Arts et Sciences de l’Art de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Depuis 1993, elle a participé à plusieurs expositions en France, Allemagne, Espagne, Belgique, Alger, Bamako, Dakar (Prix du Ministre de la Culture du Sénégal Dak’Art), Genève, Casablanca, Calcutta, Los Angeles, New York et la Tunisie.

Khadija Hamdi-Soussi est commissaire d’exposition, conseillère artistique et enseignante-chercheuse. Elle a collaboré avec différentes galeries et maisons de ventes telles que «Sotheby’s and Tajan» dans le cadre de ses études de maîtrise sur le marché de l’art à l’EAC Paris, avant de poursuivre par un doctorat en art islamique à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Critères de sélection de la compétition

Les participantes devront êtres des artiste tunisien(ne)s émergent(e)s et à mi- carrière basé en Tunisie et à l’étranger, ou artistes étranger(e)s basé en Tunisie.

Pour entrer le prix d’art « Create to Connect», tous les artistes admissibles doivent remplir un formulaire de demande en ligne https://forms.gle/SGDBnjf86xi5N4Mp8

Par ailleurs, les artistes doivent soumettre des œuvres originales des arts visuels, tels que la peinture sur n’importe quel support, le dessin et l’illustration, la photographie, la gravure, les techniques mixtes, la sculpture, l’art numérique, la vidéo, etc. sont les bienvenus. Les vidéos ne doivent pas dépasser ls 5 minutes.

De plus, les travaux doivent avoir été achevés en 2020. Ils doivent avoir été créés uniquement pendant ou en conséquence de la pandémie mondiale actuelle et être pertinents pour les thèmes du prix d’art « Create to Connect ».

Les candidatures doivent être nettes et claires, et les photographies ou les fichiers doivent être d’une qualité suffisante pour évaluer correctement l’œuvre d’art; pour les vidéos, un lien URL doit être soumis. Pour tous les autres supports, la taille des fichiers doit être suffisamment petite pour être attachée en pièce jointe à un mail.

Une courte description de l’œuvre d’art est nécessaire accompagnant la candidature (Une description en français, en anglais ou en arabe sera acceptée) ( 200 à 500 mots). L’artiste devra également écrire une courte biographie (Une description en français, en anglais ou en arabe sera acceptée) (200 à 500 mots).

La compétition demande aux artistes professionnels ou aux amateurs de l’art de soumettre des créations qui reflètent ou répondent à ces thèmes :

_ Mémoire sociale : comment réagissons-nous aux injustices qui ont précédé cette crise et qui ont été encore exacerbées pendant cette crise ?

_ Mémoire individuelle : quel genre de réflexions la pandémie a-t-elle déclenchée en chacun de nous individuellement ?

_ Mémoire urbaine : Notre liberté de mouvement a été restreinte par ce virus. Comment imaginons-nous notre ville pendant le confinement ? Quels souvenirs cela évoque-t-il des confinements passés ?

Toutes les candidatures, y compris les pièces jointes, doivent être envoyées à l’adresse suivante : tunis@ictj.org

 

Lire aussi
commentaires
Loading...