POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Amendement du décret-loi 116 : la drôle de « révolution » évoquée par Qalb Tounes

La proposition d’amendement du décret-loi 116 d’Al Karama continue de susciter la controverse. Comme nous l’avons vu, la Coalition souhaite instaurer une véritable anarchie dans le paysage médiatique en modifiant, en profondeur, les prérogatives de la HAICA (Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle). Cela passerait, à titre d’exemple, par la suppression des licences, instaurant ainsi la liberté de créer des chaînes TV et radios à tout-va.
Qalb Tounes, dirigé par le controversé Nabil Karoui – patron de Nessma qui est en conflit avec la HAICA -, ne nous a pas surpris par sa réaction ce vendredi 16 octobre 2020. C’était par la voix du député de Qalb Tounes, Oussama Khelif, qui est intervenu dans Houna Shems. Il considère l’amendement du décret-loi 116 comme une véritable « révolution » du paysage médiatique, affirmant que l’amendement constitue l’une des priorités de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple).
« Il est important de trouver une solution. L’amendement sera effectué de manière progressiste et il pourrait même initier une révolution dans le secteur médiatique. Le cahier de charges sera maintenu, au même titre que la HAICA. Toutefois, plusieurs blocs parlementaires considèrent qu’il faut discuter de la question des licences », a-t-il déclaré.
En voilà des déclarations prévisibles compte tenu du conflit opposant Nabil Karoui à la HAICA. Avec un tel amendement, on peut aucunement parler de révolution, mais d’anarchie. S’il est adopté, n’importe qui, disposant des moyens financiers nécessaires, pourra lancer sa propre télévision. Il ne faudra pas s’étonner, par la suite, des discours de haine et des dépassements qui seront constatés. Pis encore : l’amendement stipule que les membres de la HAICA doivent être élus par les députés à l’ARP. Autrement dit, ils ne pourront être que partisans d’un certains nombres de blocs parlementaires bien déterminés et qui ont la majorité.

Sur le même sujet :
Amendement du décret-loi 116 : quand Al Karama et Makhlouf veulent infecter l’audiovisuel

Lire aussi
commentaires
Loading...