Kaïs Saïed exige la peine capitale pour le meurtrier de la jeune Rahma

Revenant sur l’odieux meurtre de la jeune Rahma, le président de la République Kaïs Saïed a annoncé qu’il soutenait l’application de la peine capitale contre l’assassinat de la victime.
C’est lors d’une réunion du Conseil de la sécurité nationale tenue ce lundi 28 septembre 2020 au palais de Carthage que Saïed a précisé que le crime commis par l’assassin de Rahma méritait la peine de mort -toujours en vigueur en Tunisie- et ce contrairement aux voix qui se sont élevées s’opposant à cette punition.
Le chef de l’Etat a, par ailleurs, affirmé que certains pays ayant aboli cette peine l’appliquent lorsqu’il s’agit d’une personne qu’ils veulent éliminer.
Et d’ajouter que l’assassin ne méritait pas la grâce d’autant plus qu’il avait déjà commis un meurtre et a été gracié.
Signalons que le criminel avait été arrêté le 25 septembre courant. Portée disparue depuis 4 jours avant l’appréhension du coupable, le cadavre de la jeune Rahma a été découvert sur la route reliant la Marsa à Ain Zaghouan. Elle a été violée puis égorgée.

Lire aussi :

(Photos) Meurtre de la jeune Rahma : les Tunisiens exigent la peine de mort pour le meurtrier
Le meurtrier de la jeune Rahma arrêté : ce que l’on sait sur lui
Meurtre de la jeune Rahma : Amnesty International refuse la peine de mort !

Lire aussi
commentaires
Loading...