POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Covid-19 : des experts alertent sur une possible vague de suicides

The man looking out at city view from the room. Stay home, depression and loneliness concept.
La crise économique provoquée par l’épidémie de Covid-19 pourrait augmenter le nombre de cas de suicides, comme le rapporte le journal Les Echos.
Licenciements, baisse des revenus, précarité, la crise économique provoquée par l’épidémie de Covid-19 pourrait avoir des conséquences désastreuses. Ce jeudi 10 septembre, dans les colonnes des Echos, des experts s’inquiètent de la possible augmentation des cas de suicides en cas de deuxième vague épidémique.
A l’image de Michel Debout, psychiatre et professeur de médecine légale, spécialiste de la prévention du suicide, qui rappelle dans le journal économique le lien entre une crise économique et les taux de suicide. “C’est incontestable, cela a été documenté dès la crise de 1929, et plus récemment lors de la crise de 2008. Il ne faudrait pas qu’une crise sanitaire en cache une autre. Et celle-ci pourrait avoir des conséquences dévastatrices non pas sur les personnes âgées, mais sur les travailleurs actifs”.
Un constat également réalisé par Jean-Claude Delgènes, président du cabinet de prévention des risques au travail, Technologia, cité par Marianne : “Nous assistons à une augmentation des crises suicidaires”. Et d’ajouter : “En très peu de temps, nous avons eu une dizaine d’alertes, dont quatre de grandes sociétés françaises, notamment à propos de tentatives de suicide, dans les secteurs pharmaceutique et bancaire ainsi que dans le domaine de la restauration”.
*La santé mentale en danger
A la fin du mois de juin, une étude américaine s’était intéressée à la santé mentale des jeunes Américains. Une recherche, présentée par le Centers for Disease Control of Prevention, dévoilait qu’un quart des jeunes adultes américains âgés de 18 à 24 ans avait pensé au suicide dans les trente derniers jours. Parmi les 5412 personnes ayant participé à cette enquête, les jeunes présentaient davantage de signes d’anxiété, de dépression, d’envies suicidaires et de toxicomanie.
En France, la situation économique des prochains mois devrait se compliquer. Dès le mois de juin, le ministre de l’Économie anticipait une crise : “Nous avons devant nous une vague de faillites, une vague de difficultés sur le front de l’emploi très violente”. Lors d’une audition devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, Bruno Le Maire avait alerté : “Notre évaluation est que nous aurons d’ici les mois prochains la suppression de 800 000 emplois, c’est-à-dire 2,8% de l’emploi total”.
(Yahoo Actualités)
Lire aussi
commentaires
Loading...