POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Après son éviction, l’ambassadeur de Tunisie à l’ONU furieux contre Kaïs Saïed

Rien ne va plus entre le président de la République, Kaïs Saïed, et l’ambassadeur de Tunisie à l’ONU (Organisation des Nations Unies), Kaïs Kabti. Des informations ont circulé, dans la soirée du mercredi 9 septembre 2020, au sujet de son limogeage. Elles ont été confirmées par une dépêche de l’AFP le même jour.
Si, officiellement, il a été limogé, le diplomate assure, pour la même agence, que c’est lui qui a démissionné. Finalement, il n’a occupé son poste que pendant 5 mois. Dans sa déclaration, il n’a pas ménagé le Chef de l’État tunisien. « Ma démission est une question d’honneur. Je n’ai appris la décision de mon limogeage, prise par le ministère des Affaires Étrangères, que mardi dernier et à travers les réseaux sociaux. Ceux qui entourent le président sont à l’origine de mon limogeage. J’ai refusé d’être transféré en Europe. Je n’ai plus confiance dans le président Kaïs Saïed », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’a pas ménagé ses efforts avec l’équipe diplomatique à l’ONU et qu’il s’estime très déçu à cause de ce qu’il s’était passé.
A titre de rappel, Kaïs Kabtani était en poste en Ethiopie. C’est le 31 mars 2020 qu’il a été nommé en tant qu’ambassadeur de Tunisie à l’ONU. Il faut aussi rappeler qu’il a participé, avec son homologue Français Nicolas de Rivière, aux négociations difficiles pendant trois mois au sein du Conseil de sécurité. Elles ont abouti à l’adoption, le 1er juillet dernier, d’une résolution appelant à un cessez-le-feu dans les pays en conflit, et ce afin de faciliter la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19). Il s’agit, en fait,de la première résolution jamais adoptée à l’ONU à l’initiative de la Tunisie depuis son indépendance.

Lire aussi
commentaires
Loading...