POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Agriculture : un secteur plutôt délaissé malgré son importance

Frappés de plein fouet par la crise économique et par la sécheresse, les agriculteurs comptent exprimer leur mécontentement lors d’une journée de colère. C’est ce qu’a annoncé le bureau exécutif de l’UTAP (Union Tunisienne d’Agriculture et de la Pêche) ce jeudi 24 septembre 2020. La question est encore à l’étude, mais ce sera, en fait, une façon de dénoncer les conditions de vie et de travail déplorables des agriculteurs.
Le secteur agricole est vital pour l’économie tunisienne, d’autant plus qu’il constitue une question de souveraineté nationale par excellence. L’agriculture, en fait, constitue également un lever considérable pour le commerce extérieur. En effet, malgré l’enchaînement des chiffres sur le déficit commercial, le secteur réalise de bons résultats pour certaines filières, même si le déficit général reste pesant : 485,3 millions de dinars jusqu’en août 2020 – contre 880,6 millions de dinars l’an dernier -. Les exportations de l’huile d’olive, à titre d’exemple, ont atteint 1624,2 millions de dinars jusqu’en août 2020 selon les données de l’INS (Institut National des Statistiques). L’an dernier, durant la même période, ces exportations ont atteint 954,4 millions de dinars, de quoi souligner l’importance du secteur dans son ensemble.

Lire aussi
commentaires
Loading...