POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Zitoun : Rien ne justifie les conflits entre les députés !

L’ancien ministre des Affaires locales, Lotfi Zitoun a appelé l’ensemble des partis politiques à ne pas gaspiller leur énergie dans l’animosité qui n’est pas de l’intérêt de la patrie, selon ses dires.
C’est dans un statut Facebook datant de ce lundi 3 août 2020 que le dirigeant nahdhaoui a précisé que « rien ne justifie les conflits entre les nahdhaouis, les partisans d’Attayar, d’Echaâb et même ceux du Parti destourien libre (PDL) ». Et d’ajouter que le pays a besoin de toutes ces composantes.
Par ce post, Lotfi Zitoun fait allusion aux tensions qui se sont multipliées sous l’hémicycle du Bardo et ce suite au rejet de la motion de retrait de confiance au président du Parlement, Rached Ghannouchi. Qu’il s’agisse des élus qui ont voté pour, ceux ayant voté contre ou ceux dont le vote a été annulé, les accusations ont été plus que nombreuses.
Dans un statut Facebook précédent, Lotfi Zitoun avait exhorté l’ensemble des protagonistes politiques à aider le chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi à mettre en place un gouvernement de compétences capable de sauver le pays et de réaliser les aspirations des citoyens.
Zitoun avait, par ailleurs, appelé à cesser les campagnes menées à l’encontre de Mechichi ainsi qu’à lui permettre d’entamer des concertations sérieuses avec les parties concernées par l’intérêt suprême de la Tunisie autour de la constitution du prochain gouvernement.
Rappelons que Rached Ghannouchi a été maintenu au perchoir du Parlement lors de la séance plénière dédiée à l’examen de la motion de sa destitution tenue le 30 juillet dernier. Une motion votée par 97 députés n’atteignant pas, ainsi, les 109 voix requises afin qu’elle soit adoptée.
Notons que la motion de retrait de confiance à Ghannouchi a été déposée au bureau de l’Assemblée le 16 juillet courant. En effet, quatre blocs parlementaires ont convenu d’entamer les procédures de retrait de confiance à Ghannouchi.
Il s’agit du Bloc démocrate réunissant Attayar et le Mouvement Echaâb, du bloc de la Réforme nationale, du bloc national ainsi que du bloc de Tahya Tounes. Les élus du Parti destourien libre (PDL) ont, par ailleurs, rejoint les signataires de la motion d’éviction de Ghannouchi.

Lire aussi : 

(Vidéos) Tensions et cacophonie à l’ARP ce jeudi
Makhlouf présent malgré son boycott du vote à l’ARP : « le PDL pollue l’institution ! »
(Photos) Après son malaise, Samira Chaouachi de retour à l’ARP pour participer au vote
Moussi: Cette séance mènera au retrait de confiance à Ghanouchi
Jamila Ksiksi : « Rached Ghannouchi est un symbole de la transition démocratique »
Vote de confiance à l’ARP : début, enfin, du tri des bulletins après les accrochages entre députés
Rached Ghannouchi maintenu à la présidence de l’ARP
Moussi: Nous avons franchi un pas important, aujourd’hui, malgré « les traîtres »
Ghannouchi persiste et signe: je n’ai pas débarqué au parlement sur un char
Les détails sur le vote sur la motion de censure
Nasfi: certains élus n’ont pas tenu leurs promesses
(Vidéo) Entre « trahison » et « victoire » : les moments forts à l’ARP lors du vote de confiance
Ajbouni : Rached Ghannouchi a perdu sa légitimité à la tête du Parlement
Lotfi Zitoun appelle Ennahdha à revoir sa politique
Maintien de Ghannouchi au perchoir du Parlement : Ennahdha est le plus grand perdant selon Mohsen Marzouk
Vote de la motion de destitution de Ghannouchi : Fares Blel nie toute pression faite par Qalb Tounes sur ses élus
Moussi : Ghannouchi a été sauvé par 18 traîtres !

Lire aussi
commentaires
Loading...