POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le Rotary félicite l’Afrique pour l’éradication du poliovirus sauvage

L’Afrique est déclarée exempte de polio sauvage par un organisme indépendant, la Commission régionale africaine de certification.

Cinq des six régions de l’Organisation mondiale de la Santé sont maintenant exemptes du poliovirus sauvage qui touche généralement les enfants de moins de cinq ans, entraînant parfois une paralysie irréversible. La mort peut survenir lorsque les muscles respiratoires sont affectés par la paralysie.

Le Rotary, qui a mené un grand combat contre cette maladie à travers son programme d’éradication de la polio, PolioPlus, lancé depuis 1985, vient dans ce cadre d’éditer le communiqué suivant dans lequel il s’est félicité de cette réalisation historique.

Voici son contenu :

« Le Rotary et ses partenaires de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (IMEP) sont fiers d’annoncer un accomplissement historique en matière de santé publique, puisque la Région africaine de l’Organisation mondiale de la Santé est désormais certifiée exempte de poliovirus sauvage.

Cette certification intervient quatre ans après que le Nigeria – le dernier pays d’Afrique où la polio est endémique – ait enregistré un cas de poliovirus sauvage, après des décennies d’efforts déployés par les partenaires de l’IMEP, les dirigeants locaux et nationaux, et les professionnels de la santé de toute la Région africaine.

Au cours de ces efforts, 9 milliards de doses de vaccin oral contre la polio ont été administrées, des centaines de millions d’enfants ont été vaccinés et 1,8 million de cas de poliovirus sauvage ont été évités dans toute la région.

L’annonce d’aujourd’hui est en partie le résultat des actions cumulées du Rotary et de ses membres, qui ont contribué à hauteur de près de 890 millions de dollars – et d’innombrables heures de bénévolat – à l’élimination de la polio dans la Région africaine. « Face à une pandémie, le monde a eu très peu de bonnes nouvelles à célébrer en matière de santé publique cette année, et les défis à relever sont énormes », a déclaré le président du Rotary International, Holger Knaack ajoutant dans ce cadre : « C’est pourquoi nous devons reconnaître cette grande réussite et féliciter toutes les personnes qui ont joué un rôle important dans l’éradication du poliovirus sauvage dans la Région africaine. Il a fallu des efforts considérables et un partenariat sur de nombreuses années. Je suis particulièrement reconnaissant envers les membres du Rotary à travers l’Afrique et le monde entier qui se consacrent à faire de la polio une maladie du passé. »

La route qui a mené à la certification de l’éradication du poliovirus sauvage dans la Région africaine a été marquée par le dévouement des professionnels de la santé – principalement des femmes – se déplaçant à pied, en bateau, à vélo et en bus, trouvant des stratégies innovantes pour vacciner les enfants au milieu des conflits et de l’insécurité, réalisant des activités de surveillance des maladies pour tester les cas de paralysie et vérifier l’absence du virus dans les eaux usées, ainsi que l’implication des dirigeants des 47 pays de la Région africaine.

« Nous avons travaillé avec acharnement à cet accomplissement depuis 1996, lorsque le Rotary et ses partenaires de l’IMEP se sont joints à Nelson Mandela pour mobiliser les dirigeants du continent afin qu’ils s’engagent à vacciner chaque enfant contre la polio », a déclaré le Dr Tunji Funsho, président de la commission nationale PolioPlus du Rotary au Nigeria qui a ajouté dans ce sens : « Nous avons encore un travail important à faire, mais cette réussite montre qu’avec de la collaboration et un soutien politique et financier, l’éradication mondiale de la polio est possible. »

Les efforts de vaccination contre la polio dans toute la Région africaine doivent se poursuivre. Les vaccinations de routine doivent être renforcées pour maintenir des niveaux d’immunité élevés afin que le poliovirus sauvage ne revienne pas et que les enfants soient protégés contre les rares cas de poliovirus d’origine vaccinale.

Le virus sauvage continue de circuler en Afghanistan et au Pakistan, et tant qu’il circule quelque part, tous les enfants sont en danger.

Les quelque 32 000 membres du Rotary en Afrique ont joué un rôle essentiel pour aider la région à obtenir sa certification pour le poliovirus sauvage, en organisant des manifestations pour collecter des fonds et sensibiliser à la polio, et en travaillant avec les gouvernements du monde entier, nationaux et locaux, pour obtenir des fonds et un soutien en faveur de l’éradication de la polio. Les membres du Rotary ont donné de leur temps et de leur argent pour soutenir l’éradication de la polio, priorité absolue de notre organisation. »

D’après Communiqué 

Lire aussi
commentaires
Loading...