Le projet « Citoyen éveillé » couronné par la mise en place d’organes civils d’accès à l’information

Le projet « Mouwaten Fayeq » (Citoyen éveillé), dont le Centre de recherche et d’études alternatives a lancé la mise en œuvre depuis août 2019, ce qui a permis la formation de 120 participants issus d’activistes de la société civile des gouvernorats de Nabeul, Béja, Kasserine et Sfax dans le domaine du droit d’accès à l’information a été couronné par la création d’organes civils pour accéder à l’information dans ces quatre gouvernorats, rapporte le directeur des programmes du Centre de recherche et d’études alternatives, Mahmoud Jedidi jeudi à l’agence TAP.
En marge de la cérémonie de clôture du projet, Jedidi a observé que les instances civiles d’accès à l’information travailleront notamment à faire connaître le droit d’accès à l’information comme tributaire de la lutte contre la corruption, et à consolider les principes de transparence et de bonne gouvernance au niveau local, régional et national.
La formatrice et coordinatrice du projet « Mouwaten Fayeq », Houda Laâlibi a indiqué que le projet qui a été mis en œuvre grâce à un financement du programme de la Fondation Euromed pour la défense des droits de l’homme, a fourni une opportunité importante pour la formation d’un certain nombre d’activistes de la société civile des gouvernorats de Nabeul, Béja, Kasserine et Sfax dans le domaine de l’accès à l’information, des impératifs de la loi, comment formuler les demandes d’accès à l’information et les diriger vers les structures publiques, et comment traiter les réponses et formuler les plaintes.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...