POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le PDL décline l’invitation de Mechichi aux concertations gouvernementales

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi a annoncé, dans un statut Facebook datant de ce lundi 3 août 2020, que le PDL a été invité par le chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi dans le cadre des concertation autour de la composition gouvernementale.
Moussi a, ainsi, précisé que le PDL n’était concerné par aucun poste au sein du prochain gouvernement, qu’il ne prendra part à aucune concertation incluant les représentants des Frères musulmans, selon ses dires, et qu’il ne soutiendra aucun processus gouvernemental dont ils font partie.
Toutefois, la cheffe du bloc parlementaire du PDL a assuré que son parti réagirait positivement si le prochain gouvernement exclut Ennahdha et est constitué des différentes forces civiles.
Abir Moussi a, par ailleurs, souligné que son parti sera concerné par les concertations gouvernementales si le prochain gouvernement est formé de compétences entièrement indépendantes des partis politiques.
« En attendant que les traits du nouveau gouvernement s’éclaircissent, nous ne pouvons pas, à présent, accepter l’invitation. Nous souhaitons que Hichem Mechichi prenne la bonne décision capable de rectifier la trajectoire », peut-on lire dans ce statut.

Rappelons que le président de la République, Kaïs Saïed a chargé, samedi 25 juillet, Hichem Mechichi pour former le nouveau gouvernement succédant, ainsi, à Elyes Fakhfakh qui avait démissionné le 15 juillet dernier.
Signalons aussi que cette démission a précédé, selon Saïed, le dépôt de la motion de retrait de confiance à Fakhfakh, le même jour, au bureau de l’Assemblée et qui contient 105 signatures.
Des signatures appartenant essentiellement aux députés d’Ennahdha, de Qalb Tounes, de la Coalition Al Karama, d’Al Mostakbal ainsi que de quelques élus indépendants dont l’ex-élu Tahya Tounes et ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid.
A la suite de sa démission, Elyes Fakhfakh  avait limogé des ministres nahdhaouis dont Abdellatif Mekki, Lotfi Zitoun et Anouar Maârouf. La révocation la plus récente est celle du ministre des Affaires étrangères, Noureddine Erray, évincé le 24 juillet 2020.

Lire aussi :

Hichem Mechichi chargé de former le nouveau gouvernement
Fakhfakh, Makhlouf, Ayari, Adnen Mansri : les réactions à la désignation de Hichem Mechichi par Kaïs Saïed
(Vidéo) La première déclaration de Hichem Mechichi, Chef du gouvernement désigné par Kaïs Saïed
Khemiri : Les ministres limogés d’Ennahdha pourraient revenir au gouvernement
Lourimi : Ennahdha a l’intention de participer au gouvernement Mechichi
Ennahdha appelle Mechichi à élargir les concertations gouvernementales
Mohsen Marzouk appelle à instaurer un gouvernement non partisan
Slim Azzabi appelle à un gouvernement de compétences non partisanes
Lotfi Mraihi appelle à un casting pour choisir le prochain chef du gouvernement
Ahmed Néjib Chebbi prône la constitution d’un gouvernement restreint
Ghazi Chaouachi : Non à un gouvernement de technocrates !
Tarek Cherif pour un gouvernement de technocrates restreint
Ahmed Karam discute de la stabilité gouvernementale avec Hichem Mechichi
Abbou : Non à l’extorsion de l’Etat !
Karoui : Mechichi ne reproduira pas les erreurs du gouvernement précédent

Lire aussi
commentaires
Loading...